HISTOIRE DE NOTRE COMMUNE

Le passé de notre commune est riche puisque son château fort, qui appartenait au Baron Grimoult du Plessis, permettait de surveiller les marais. Il fut détruit au cours de combats fratricides en 1047 pendant lesquels son propriétaire fut emmené à la prison de Rouen où il mourut. Le donjon existe toujours et a été aménagé en calvaire en 1911. Détruit au cours des terribles combats de 1944, il fut reconstruit par tous les habitants et inauguré en 1967 sous l'impulsion du chanoine Lebas aujourd'hui inhumé en son cœur. Le site est désormais un lieu touristique très visité en raison de sa vue unique. Récemment, une aire de pique nique y a été aménagée à proximité et d'autres projets d'équipement sont prévus.

Chateau de la mineAu XVIIIe siècle, le sous sol de la commune fut mis en exploitation car il y fut découvert un gisement de charbon. L'extraction commença en 1757 et dura jusqu'en 1850 ou elle du fermer en raison d'une mauvaise gestion et de l'absence de moyens suffisants. A notre époque, Il reste encore  2 puits visibles. Le siège de la mine existe toujours dans une version reconstruite suite aux bombardements de 1944.

A cette époque, il y avait également des carrières dans le bois du Mont Castre et toutes ces activités occupaient beaucoup de monde au Plessis-Lastelle qui comptait alors 900 habitants.

En 1796, la commune fut le théâtre d'un drame de la Révolution : Un poste de commandement chouans était situé au Plessis mais un forgeron, informateur des républicains et découvert comme traître à la cause fut assassiné au lieu dit le Castelet. En représailles, le maire ainsi que le curé de Saint Jores et les deux curés du Plessis furent emmenés au carrefour de la Blondel où une fusillade éclata. Trois périrent et le quatrième perdant une main, fit le mort pour sauver sa vie. Des documents relatant cet épisode historique furent retrouvés au siècle dernier puis volontairement détruits par leurs détenteurs comme pour refermer définitivement une douloureuse blessure.

Au XIXe siècle, l'église était situé à la Butte où l'on trouve encore les vestiges de l'entrée du cimetière. C'est après bien des péripéties qu'elle fut reconstruite en 1850 à son emplacement actuel.

En 1944, le Plessis-Lastelle paya une lourd tribut pour sa libération: Du fait de sa situation élevée reliée à la colline du Mont Castre permettant de surveiller les marais, l'armée allemande y avait construit de solide défenses.

La bataille qui dura du 3 au 12 juillet fit près de 1000 morts et de nombreux blessés et prisonniers. La commune fut détruite à 80%. De nos jours, deux stèles rappellent ces durs combats: l'une en l'honneur de l'infanterie et l'autre des blindés.

Pour plus d'informations sur cette période, nous vous recommandons la visite de l'excellent site suivant :

 http://assoc.wanadoo.fr/normandy44-90div.us/index.htm 

 

Vous y trouverez notamment quelques informations sur notre commune: